Astolphe de Custine : Mémoires et voyages


Astolphe de Custine : Mémoires et voyages

Quand les ténèbres du soir se répandent sur ces paysages désolés, le coeur de l’homme s’ouvre à la tristesse, et la poésie la plus mélancolique devient l’expression naturelle de ses sentiments intimes. Le deuil de la nature semble appeler du fond de son âme les pensées douloureuses; il s’établit entre lui et le désert une vague harmonie qui peut inspirer le poète, mais qui décourage l’homme vulgaire.

citation du jour

Leave a Reply