Jean Racine : Phèdre


Jean Racine : Phèdre

Acte II, Scène 5:

Ah, cruel, tu m’as trop entendue!
Je t’en ai dit assez pour te tirer d’erreur.
Eh bien! Connais donc Phèdre et toute sa fureur:
J’aime! Ne pense pas qu’au moment que je t’aime,
Innocente à mes yeux, je m’approuve moi-même;
Ni que du fol amour qui trouble ma raison
Ma lâche complaisance ait nourri le poison;
Objet infortuné des vengeances célestes,
Je m’abhorre encore plus que tu ne me détestes.

citation du jour

Leave a Reply