Le françouet


C’est le Mathieu sur son tracteur qui traverse le village. Il décide, avant de rentrer a la maison de s’en jeter un au troquet, chez l’Emile. En attendant qu’on lui serve son verre il s’aperçoit qu’un type le regarde intensément avec un air amusé.

Mathieu finit par lui demander pourquoi il le regarde comme ça .
– Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
– Ben, non !
– Je suis François.
– Françouet ? celui qu’y a épousé la Thérèse ?
– Mais oui !
– Vingt Dieux, l’Françouet, j’t’avions pas r’connu ! et qu’est que tu d’viens ? T’es habillé comme un ministre.
– Ah, mais je suis à Paris, la bas on m’appelle FrancOlS, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
– Et c’est quoi tes affaires à la bourse ?
– Oh, c’est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d’autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.

Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie :
– Devines qui je viens de rencontrer ? … L’Françouet !
– Celui qu’y a épousé la Thérèse ?
– Oui, mais maintenant qu’il est à Paris il s’appelle FrancOUA et la Thérèse elle s’appelle Therrasse


Nouveauté : Prix de l’humour politique 2013
La Blague du Matin fournisseur officiel de bonne humeur !

Leave a Reply