Jean Racine : Bérénice

Jean Racine : Bérénice Acte I, Scène 4: Votre bouche à la mienne ordonna de se taire.Je disputais longtemps, je fis parler mes yeux.Mes pleurs et mes soupirs vous suivaient en tous lieux.Enfin votre rigueur emporta la balance:Vous sûtes m’imposer l’exil ou le silence,Il fallut le promettre, et même le jurer.Mais puisqu’en ce moment j’ose ...

François-René de Chateaubriand : Voyage en Italie

François-René de Chateaubriand : Voyage en Italie On peut faire ici des réflexions philosophiques et prendre en pitié les choses humaines. Qu’est-ce en effet que ces révolutions si fameuses des empires auprès des accidents de la nature qui changent la face de la terre et des mers? Heureux du moins si les hommes n’employaient pas ...

François-Marie Arouet (Voltaire) : Candide ou l’optimisme

François-Marie Arouet (Voltaire) : Candide ou l’optimisme – Croyez-vous, dit Candide, que les hommes se soient toujours mutuellement massacrés comme ils font aujourd’hui? Qu’ils aient toujours été menteurs, perfides, ingrats, brigands, faibles, volages, lâches, envieux, gourmands, ivrognes, avares, ambitieux, sanguinaires, calomniateurs, débauchés, fanatiques, hypocrites et sots?– Croyez-vous, dit Martin, que les éperviers aient toujours mangé ...

François-Marie Arouet (Voltaire) : Le crocheteur borgne

François-Marie Arouet (Voltaire) : Le crocheteur borgne Nos deux yeux ne rendent pas notre condition meilleure; l’un nous sert à voir les biens, et l’autre, les maux de la vie; bien des gens ont la mauvaise habitude de fermer le premier, et bien peu ferment le second: voilà pourquoi il y a tant de gens ...

Victor Hugo : Fragments d’un voyage aux Alpes

Victor Hugo : Fragments d’un voyage aux Alpes Encore un peu, et tous les monuments de France ne seront plus que des ruines; encore un peu, et toutes ces illustres ruines ne seront plus que des pierres, et ces pierres ne seront plus que de la poussière. Ici, tout se transforme, rien ne meurt. Une ...

Victor Hugo : Post scriptum de ma vie

Victor Hugo : Post scriptum de ma vie La femme nue, c’est le ciel bleu. Nuages et vêtements font obstacle à la contemplation. La beauté et l’infini veulent être regardés sans voiles.Au fond, c’est la même extase: l’idée de l’infini se dégage du beau comme l’idée du beau se dégage de l’infini. La beauté, ce ...

Victor Hugo : Post-scriptum de ma vie

Victor Hugo : Post-scriptum de ma vie La femme nue, c’est le ciel bleu. Nuages et vêtements font obstacle à la contemplation. La beauté et l’infini veulent être regardés sans voiles.Au fond, c’est la même extase: l’idée de l’infini se dégage du beau comme l’idée du beau se dégage de l’infini. La beauté, ce n’est ...

Victor Hugo : Fragments philosophiques

Victor Hugo : Fragments philosophiques Tout homme est habituellement fort indulgent pour soi-même, s’accorde tout, se concède tout, se pardonne tout, fait passer le bras de toutes les mauvaises actions possibles par la largeur de ses manches, admire les gentillesses de ses vices, appelle ses fautes de toutes sortes de jolis noms paternels, les caresse, ...

Eric-Emmanuel Schmitt : Milarepa

Eric-Emmanuel Schmitt : Milarepa Ceux qui sont plein de désirs et de rancoeurs ordinaires ne peuvent rien pour la cause d’autrui. Et ils ne font rien de profitable pour eux-mêmes. C’est comme si un homme emporté par un torrent prétendait sauver les autres. citation du jour

Eric-Emmanuel Schmitt : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Eric-Emmanuel Schmitt : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran – Monsieur Ibrahim, est-ce que vous trouvez que je suis beau?– Tu es très beau, Momo.– Non, ce n’est pas ce que je veux dire. Est-ce que vous croyez que je serai assez beau pour plaire aux filles… sans payer?– Dans quelques années, ce seront ...