De même que l’horreur est la mesure de l’amour, la soif du mal est la mesure du bien.

Ajouter un commentaire

De même que l’horreur est la mesure de l’amour, la soif du mal est la mesure du bien.
[ Georges Bataille – Source : La Littérature et le mal ]

Laisser une réponse