La docilité aux conseils d’autrui prouve la largeur d’esprit, le sens du métier et l’intelligence; car rien ne coûte tant que de sacrifier ce qu’on a écrit et de retrancher ce qu’on croyait bon.

Ajouter un commentaire

La docilité aux conseils d’autrui prouve la largeur d’esprit, le sens du métier et l’intelligence; car rien ne coûte tant que de sacrifier ce qu’on a écrit et de retrancher ce qu’on croyait bon.
[ Antoine Albalat – Source : L’art d’écrire ]

Laisser une réponse