La place assise.

Ajouter un commentaire

Un vieillard monte dans un wagon où il n’y a plus une seule place de libre. Juste devant lui, une mère de famille et ses cinq enfants occupent six places, mais aucun des gosses ne se lève.

Pour attirer l’attention, le vieux monsieur frappe à plusieurs reprise sur le sol avec sa canne, espérant que la dame finisse par demander à l’un de ses enfant de céder sa place.
Mais elle se contente de dire :

– Monsieur vous pourriez mettre un caoutchouc au bout de votre canne !

Et le vieux monsieur répond :

– Madame, si vous en aviez mis un au bout ce celle de votre mari, je serais assis !


Le billet du mois : Prix de l’humour politique 2012
La Blague du Matin fournisseur officiel de bonne humeur !

Laisser une réponse