Les copains de régiment


Deux anciens copains de régiment, Robert et Marcel, se rencontrent au détour d’une rue de Marseille après ne s’être pas vu depuis des années :

– Çà alors Marcel, mon grand ami, que je suis content de te voir !
– Robert, ça fait tellement longtemps ! Comment tu vas ?
– Oui, ça va très bien et toi ?
– Je me suis marié, j’ai du boulot et on attend un héritier, et toi ?
– Moi aussi ça va bien. Je rentre tout juste de vacances, avec ma femme et mes enfants vont bien aussi.

Les deux amis discutent pendant quelques minutes, puis Marcel invite son vieux copain à dîner un soir.

Marcel explique :
– Pour venir chez moi, c’est très facile. J’habite rue Reine Elisabeth sur le vieux port au numéro 15.
Devant le porche, avec ton coude tu tapes sur l’interphone le code N2509, ensuite tu pousses la porte avec ton pied et tu entres.
Ensuite tu arrives devant l’ascenseur et tu l’appelles en appuyant avec ton coude sur le bouton.
Tu tires la porte avec ton pied et tu montes dans l’ascenseur. Enfin tu appuies sur le bouton 3 avec ton coude.
– D’accord !
– Ma porte est juste à droite de l’ascenseur. Tu n’auras qu’à sonner avec ton coude, et je viendrai t’ouvrir.
– Mais… Marcel, je ne comprends pas très bien. Pour quelle raison dois-je donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude ?
– Robert… Oh bonne mère ! … Tu ne vas pas arriver sans le pastaga et les olives tout de même ?…


La Blague du Matin fournisseur officiel de bonne humeur !

Leave a Reply